Rugby Club Pays de Roquefort

Accueil > L’actualité du RCPR > Réception de Gabarret le 17 décembre

Réception de Gabarret le 17 décembre

dimanche 17 décembre 2017, par Emmanuelle Clavé

Dernier match de l’année 2017 et première rencontre de la phase retour.

Nos réservistes ont souffert face à nos voisins gabardans, deux essais encaissés dans les dix premières minutes ont donné le ton de la rencontre .
Dépassés par la vitesse des visiteurs, nos joueurs essayaient de colmater les brèches défensives mais finissent par craquer deux nouvelles fois avant la pause : 0 à 22.
La seconde période n’ira pas à son terme, l’arbitre arrêtant la rencontre à la 60ème minute suite à la blessure du talonneur roquefortois Théo Voisembert après un placage dangereux. Heureusement les nouvelles sont rassurantes et nous lui souaitons un bon rétablissement.

Les équipiers premiers avaient l’intention de rectifier la défaite frustrante du match aller et de passer devant leurs hôtes au classement.
Dès le début du match ils prenaient les choses en main et imposaient leur rythme. De beaux enchaînements et une vitesse de jeu supérieure leur permettaient de marquer deux essais pour se détacher et mener 12 à 0 à la pause.
Le début de seconde période fut plus chaotique (baisse de rythme, déconcentration face à l’agressivité des Gabardans) permettant aux visiteurs de revenir au score et dans le match 10 à 12 à la 55eme minute. Alors les Sangliers réagissent, investirent le camp adverse pour remettre leur patte sur le match et reprirent le large par un nouvel essai.
L’année se conclue donc par cette belle victoire 22 à 13 à l’issue d’une rencontre bien maîtrisée et en ayant proposé un jeu attrayant. 3 essais de Mazzonetto, Lapassouse et Falguières. 2 transformations, 1 pénalité Armagnac.

Rendez vous le 7 janvier pour la réception de Cadaujac à Michel Sarro.

En attendant bonnes fêtes de fin d’année à tous.

Photos : https://photos.app.goo.gl/HCqG9NgeumHUlwUl2

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.